Translate

jeudi 25 avril 2019

Taly, randrana ou tresses: culture et valeur malagasy

Le taly - selon le language du sud et du nord -, randrana - selon les hauts plateaux -, appelé communément tresse ou natte en français est une manière d'assembler par entrelacement les cheveux. Selon les chercheurs, ce type de coiffure, d'origine africaine est la plus ancienne. Les premières traces ont été trouvées sur des statues datant du préhistoire. Chez les anciens égyptiens et hébreux, la coiffure tressée portée par les femmes et les hommes, était un indicateur du rang social et/ ou d'appartenance à une caste.
Venus de Willendorf, env. 33.000 ans avant J-C, découvert en 1908
A Madagascar, la coiffure tressée indiquait également l'appartenance à un groupe social, mais aussi et surtout les différents évènements de la vie (circoncision, mariage, veuvage, deuil, rites royaux, etc.). Mais avec le temps, c'est également devenu un symbole d'union, de lien et/ ou de fraternité dans le sens du "fihavanana" malagasy.

De nos jours, les tresses sont un art, une création esthétique, une manière d'être "trend". C'est aussi une occasion pour les visiteurs d'essayer quelque chose d'authentique, de nouveau, même si pour certaines femmes locales, cela leur permettrait de gagner du temps car les cheveux ne nécessitent pas d'entretien particulier une fois tressés. Avec le développement de la mode, la tresse suit la cadence. Les coiffeuses se professionnalisent et les propositions tiennent compte du teint, de la forme du visage, du crane et de la stature de chaque cliente. Les stars internationales s'y adonnent à coeur joie.
Rihanna, couverture de son album "Anti"
Les taly font partie des patrimoines culturelles de Madagascar et il ne faut pas hésiter à en profiter quand vous êtes en vacances à la plage. Le tressage coûte entre 5 et 10€.

Quelques anciennes croyances autour des tresses
Diviser ses cheveux en six ou huit tresses est tabou.
Compter les tresses de quelqu'un risque de la rendre chauve.
Il ne faut pas tresser ses cheveux la nuit, sous peine de mourir avant l’âge.
On ne devrait pas remercier la femme qui vous a coiffé sous peine de devenir chauve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire